Aura sur Nhar



Le froid arrive à grand pas ici, heureusement Nhar était présent sur la scène du Jack Who, nouveau spot underground à Cologne, qui attire les amateurs des soirées techno.

 
Nhar je ne connaissais pas et j’ai eu tort d’exprimer mon ignorance, de manière désinvolte, face à mes amis, qui en furent horrifiés: « Voyons Eva tu ne connais pas Nhar ? »

Encore un membre de l’Empire Kompakt… Pas étonnant, Nhar nous rappelle que la « french touch » s’est bien se faire apprécier et nous ramène à un style précis et unique.

Dj/Producteur depuis plus de 20 ans, Il collabore avec divers Labels comme Modélisme, Neuton Music… on peut sentir l’expérience derrière les platines: jonglant entre rythmes groovy, beats plus sourds, plus techno, plus sombres, il crée un univers bien à lui et on le suit sans problème.

Difficile de répertorier musicalement Nhar dans un genre, tant son univers sonore me rappelle des influences diverses, des tonalités pop aux couleurs arc en ciel, des basses douces et entrainantes, un petit goût prononcé pour des sonorités eighties.

C’est un peu le genre de musique qui nous envoie de l’oxygène et nous fait oublier nos inhibitions d’adultes coincés. On observe plus, on ne juge pas, on se sent connecté à la mélodie qui prédomine. Parfois nostalgique parfois mélancolique Nhar est un magicien qui nous fait voyager sur son tapis volant. C’est smooth. Le temps du Set on se sent bien, c’est léger, c’est frais on danse facilement on est propulsé dans sa poésie.



Je ne peux pas m’empêcher de sourire, je me reconnais dans sa musique, je me sens en accord avec ce qu’il nous raconte. J’ai cette étrange sensation de me dédoubler et de voir mon double décortiquer mes émotions, les jeter en l’air et attendre qu’elles se volatilisent dans l’espace.

Je pouvais laisser de côté mes incertitudes, mes inquiétudes et refouler mon quotidien, je n’étais plus moi et mes vingt cinq ans, j’étais redevenue une enfant.

L’ambiance était de la partie ce soir et s’il faisait un temps à se pendre à Cologne on était bien vivants.

”In 2006, Hexoflip on Mobilee (Anja Schneider’s label) seals Nhar’style: a deep and hypnotic techno emphasized with a spectral voice.” Tout est dit dans la biographie de Nhar, péché sur le site officiel Kompakt- http://www.kompakt.fm/artists/nhar- Il n’y a rien à ajouter.

EVA





Ecoutez Nhar sur Soundcloud

Suivez Nhar sur Facebook

Ces articles vont vous intéresser

Tags:
, ,