FROM ANOTHER MIND secret Party, das war geil !

02Mai
Samedi 30 avril [2016], bien décidée à partir à la conquête de terres sonores nouvelles, j’ai atterri un peu par hasard, dans cet endroit magique organisé par Topic Drift Recordstore et Otium. From Another mind, label prometteur, composés de petits gars qui nous viennent de Stuttgart, ont assuré ce soir.

Une amie m’avait envoyé l’invitation, j’ai été de suite attirée par l’affiche du line-up : une tête de méduse avec des mains en guise de cheveux, des yeux blancs, graves, regardant vers l’horizon… Cela ne pouvait qu’être tentant.

Arrivée devant la location, perdue entre un pauvre supermarché et un champ de ruines, une foule de jeunes gens surexcités attendaient.
Le lieu se trouvait au sein même de Erhenfeld, quartier hype de Köln. J’avais justement peur d’arriver dans ces soirées déjà toutes « penser », tomber dans l’éternel cliché des party d’élites qui se veut cool et qui zappe l’essentiel…
Cependant, entendant les premières basses, cela s’annonçait plutôt engageant.
J’ai découvert un espace gigantesque, espèce de vieux hangar industriel, reconvertie en place à sensations visuels, sonores…Ambiance misée sur des spots de couleurs froides et acidulés, j’étais en quelques minutes propulsée dans un monde parallèle.

secret-party-koln

Ambiance très dark, âmes sensibles d’abstenir ou alors soigner le mal par le mal sortir de chez soi et foncer ! Me sentant un peu perdue tant l’atmosphère était lourde, les basses puissantes et sourdes, j’observais autour de moi frénétiquement. On était dans ces soirées typiquement berlinoises, dans les limbes enchantées.

Je suis arrivée au moment où Stikdorn a commencé à mixer. Un élan d’air frais a envahi la salle, avec une énergie nouvelle entrainante, un mélange de vitamine C, de sons psychédéliques, parfois brutes, des silences choisi posés à des moments où il en faut…
On ferme les yeux avec Stikdorn, les variations sont intenses et la foule reprend une nouvelle montée.
Petite mélodie en fond qui adoucie les cœurs, on se sent en accord avec l’environnement dans lequel nous sommes ancrés… Juste ce qu’il faut pour s’évader le temps du set.

Découverte de Javier Bähr, musique plus minimal et plus épurée. Séduite mais moins émue, je reprends mon soufle, me calme et discute avec deux ,trois potes :la soirée fait l’unanimité les gens sont conquis…

Vincent Grabowski sera définitivement le dernier artiste qui occupera la place de graîne étincelante. Alien du collectif, s’éloignant de ce qu’on a pu entendre les heures précédentes.
Des notes plus colorées, une rythmique plus smooth, on est loin du son sourd et noir.
Vincent Grabowski nous raconte une histoire on la vit avec lui, c’est fait avec amour et finesse. Une techno un peu espiègle qui t’emporte au grès de ses envie. Il nous surprendra avec des sons 90’s infiltrés comme des surprises à la fin du live. Et comme on a tous besoin de vitamines New Wave, Blue Monday de New Order cloîtra la fin de soirée magnifiquement bien.

DAS WAR GEIL !

EVA

Site officiel de Topic Drift Recordstore

Ecoutez les pépites de Topic Drift sur Soundcloud

Site officiel de FROM ANOTHER MIND

Ecoutez FROM ANOTHER MIND sur Soundcloud

Ecoutez Stikdorn sur Soundcloud

Ecoutez Javier Bähr sur Soundcloud

Suiver Javier Bähr sur FB

Ecoutez Vincent Grabowski sur Soundcloud

[Vous aimerez aussi lire ces Pépites]


  Leon Licht in Berlin, das war geil

  Une fête au Sisyphos : beaucoup de bonheur


[Stay Tuned]

[Rejoins la communauté]
[Podcasts]