Mélanie Massa : l’interview

11Oct

Cécile de Pépites Troniques : Comment vas-tu Mélanie ? Nous ne savons pratiquement rien sur toi. Peux-tu te présenter ?
¿Como estas Melanie? No sabemos casi nada sobre ti, ¿Puedes presentarte?

Mon nom complet est Mélanie Solange Massa. Je suis née en 1992 à Buenos Aires, en Argentine. Aujourd’hui, à l’âge de 23 ans, je continue à vivre dans cette ville, avec ma famille.

Mi nombre completo es Melanie Solange Massa, nací en 1992 en Buenos Aires, Argentina. Hoy en día a los 23 años sigo viviendo en la ciudad con mi familia.

Je travaille à mi-temps dans un magasin à Floresta, le quartier dans lequel je vis. La plupart du temps, j’écoute de la musique, et j’essaye d’écouter un style en particulier pour chaque moment de la journée. Je crois que la musique est ce qui accompagne une personne dans sa vie, et elle vient à la fois accompagnée d’une tradition, d’une culture et d’une manière de voir les choses qui, d’une certaine manière, complètent la façon d’être d’une personne.
[Je me suis concentrée sur la musique depuis un petit garçon dans les escaliers. (Mi atención en la música se centró desde un chica en los bajos.)] Mes parents m’ont beaucoup influencée avec le rock and roll, la musique disco, le blues et dans une plus faible mesure, avec le pop.
Trabajo medio tiempo en un comercio en Floresta, el barrio donde vivo. La mayor parte del tiempo me la paso escuchando música, y trato de escuchar un estilo en particular para cada momento del día. Creo que la música es lo que acompaña a una persona en su vida, y a su vez ella viene acompañada de una tradición, una cultura y una perspectiva de las cosas que, de alguna manera, complementan la manera de ser de una persona.

Mi atención en la música se centró desde un chica en los bajos. Mis padres me influenciaron mucho con el rock and roll, la música disco, el blues y en menor parte el pop.

Depuis combien de temps fais-tu de la musique et comment as-tu commencé ? Quel format utilises-tu pour jouer ?
¿Hace cuanto que pones música y como empezaste a hacerlo? ¿Que formato usas para tocar?

D’abord, j’ai commencé à produire avec Reason. L’idée de créer un son en particulier, et de réussir à le faire s’approcher, s’éloigner ou en faire ce que je voudrais m’intriguait. Ensuite, il y a presque 4 ans, j’ai commencé à faire un set de dj en live dans des fêtes avec des amis et je me suis rendue compte que c’était divertissant. Petit à petit, j’ai ajouté des pistes audio et midi à mon set, jusqu’à avoir aujourd’hui une liste de live pleine de batteries, d’airs, de synthétiseurs de basses, de synthétiseurs vocaux et autres. Aujourd’hui, je réalise des sets en live complétés avec Reason, par ReWire.
Primero aprendí a producir con Reason. me intrigaba mas la idea de crear un sonido en particular y lograr un paneo, acercarlo, alejarlo o hacer con el lo que quisiera. Luego, hace casi 4 años, comencé a hacer Live dj set en fiestas con amigos y me di cuenta que era divertido. De a poco comencé a sumar pistas de audio y midi a mi set, hasta tener hoy en dia una planilla de live repleta de baterías, ambientes, bajos sintetizadores, vocales y demás. Hoy en día hago Live set complementado con Reason, por rewire.

melanie-massa

Tu es en Argentine. Est-ce seulement ton lieu de résidence, ton pays pour te former au métier d’artiste ou les deux à la fois ?
Tu estas en Argentina, ¿es solo tu lugar de residencia, tu país para formarte como artista o ambas cosas?

L’Argentine est ma base natale. C’est le pays où je suis née, où je veux poursuivre ma vie, être productrice, faire des fêtes, etc. Je veux vraiment faire tout ça ici. Partir m’essayer en Europe, où peut-être on écoute plus le minimalisme, et où ma musique peut conduire à plus de transcendance, est une idée qui ne m’attire pas plus que cela. Je crois seulement que le jour où je pourrai partir découvrir ce continent, ce sera une magnifique expérience mais probablement passagère. Je souhaite vraiment me former et avoir du succès dans mon pays.
Argentina es mi base nativa, es el país donde nací, donde quiero seguir viviendo, ser productora, hacer fiestas, etc. Realmente quiero hacer todo acá, no me pica mucho la idea de ir a probar a Europa donde quizás el minimal se escuche mas y mi música puede llegar a tener mas trascendencia. Solo creo que el dia que pueda ir a conocer ese continente, será una experiencia hermosa pero mas probablemente pasajera. Realmente quiero formarme y tener éxito en mi país.

Ici en Argentine, comme dans tous les pays, les étapes musicales passent, comme si elles étaient des modes. J’aimerais me séparer de ce schéma et démontrer que la musique est une musique ici et partout, et que chaque style a sa caractéristique distinctive qui te fait danser ou ressentir quelque chose de différent, peu importe qu’on écoute beaucoup ou non ce style actuellement. Certaines personnes dans mon pays perçoivent le minimalisme comme une « époque démodée » et moi je le vois comme le style le plus équilibré pour écouter et danser en même temps.
Aquí en argentina, como en todos los países, las etapas musicales pasan, como si fueran modas. Me gustaría romper con ese esquema y demostrar que la música, es música acá y en todos lados y que cada estilo tiene su característica distintiva que te hace bailar o sentir algo diferente, sin importar que tanto se escuche, o no, hoy en día ese estilo. Algunas personas en mi país ven al minimal como una « Etapa que ya paso » y yo lo veo como el estilo más equilibrado para escuchar y bailar al mismo tiempo.

Que peux-tu trouver dans ton pays?
¿Que puedes encontrar en tu país?

Dans mon pays il y a de tout, les 4 saisons t’offrent tout type de paysages du nord au sud. Pour sa part, Buenos Aires est la ville que n’importe quel touriste choisirait pour passer une nuit interminable. Ils racontent que c’est la ville qui ne dort jamais. En plus de tout cela, c’est un pays plein d’artistes de tout type. Ca c’est ce qui me donne le plus de fierté.
En mi país hay de todo, las 4 estaciones te regalan todo tipo de paisajes de norte a sur. Por su parte, Buenos Aires es la ciudad que cualquier turista elegiría para pasar una noche interminable, dicen que es la ciudad que nunca duerme. Además de todo eso es un país lleno de artistas de todo tipo, eso es lo que mas orgullo me da.

Tu joues souvent dans les clubs ? Comment est l’ambiance là-bas ?
¿Tocas seguido en lo clubs? ¿Como es el ambiente allí?

En réalité, je ne sors pas jouer beaucoup en ce moment, ou peut-être que je ne me charge pas d’organiser des fêtes pour y participer et me montrer, ou peut-être que je me sens beaucoup plus à l’aise à mon bureau chez moi à produire quelque chose de ma propre main. Mais de façon générale, j’ai toujours eu une bonne relation avec les producteurs d’évènements et artistes qui m’ont invitée. Je crois que le respect est le premier code que chacun devrait mettre en place pour commencer une carrière et avoir des relations amicales et saines, principalement dans le milieu de la musique électronique, dont le nom évoque souvent le cliché des « gens de la nuit ». Il y a beaucoup de personnes sérieuses qui se conduisent de la façon la plus prudente possible, en priorisant la musique ou l’artiste, avant leurs énormes bénéfices. Je dis ça, puisqu’il y a aussi des producteurs qui regardent en premier lieu le profit qu’ils peuvent obtenir d’une fête, avant de satisfaire les attentes des consommateurs (je parle des consommateurs de musique), que ce soit en acceptant une qualité de son médiocre, une ambiance inconfortable ou des risques sans mesure de sécurité, ou simplement en les rendant insatisfaits par une mauvaise présentation / performance du DJ survalorisé.
Realmente en este momento no salgo mucho a tocar, o quizás no me encargo de organizar fiestas solo para participar en ellas y mostrarme, quizás me siento mucho mas cómoda en el escritorio de mi casa produciendo algo de mi autoría. Pero generalmente siempre tuve buen trato con productoras de eventos o artistas que me han invitado, creo que el respeto es el primer código que cualquiera debe llevar a cabo para comenzar una carrera y tener tratos amigables y sanos, principalmente hablando del ambiente de la música electrónica que conlleva en su nombre el cliché de la « gente de la noche ». Hay muchas personas serias que se manejan de la manera mas prudente posible, priorizando a la música o al artista en si, antes que al lucro descomunal de ellos. Digo esto, ya que también hay productoras que priorizan la ganancia de capital que pueden llegar a obtener de una fiesta, antes que cumplir con las expectativas de los consumidores (hablo de consumidores de música) Ya sea otorgando una mala calidad de sonido, un ambiente incomodo o peligroso sin medidas de seguridad o simplemente descontentándolos con una mala presentación/performance de un Dj sobrevalorado,

Je crois que ces facteurs, parmi d’autres, peuvent faire qu’une entrée que tu as payée plus que ce que tu pouvais payer, se termine en ne valant pas la peine.
Creo que estos, entre otros factores, pueden hacer que una entrada que pagaste mas de lo que podías pagar, no termine valiendo la pena para nada.

Que peux-tu nous dire sur le style que tu fais ? Comment as-tu l’habitude de produire tes thèmes ?
¿Que puedes decirnos sobre el estilo que haces? ¿Como sueles producir tus temas?

C’est une des questions les plus difficiles qu’on a l’habitude de me poser. Si d’une simple écoute on peut classer mes thèmes dans le genre de la techno minimaliste, au moment de produire, je ne perds pas mon temps à être prévoyante et devoir toujours utiliser par exemple le même kit de batteries qui s’utilisent le plus souvent dans le genre minimaliste. J’essaye d’utiliser ce temps à créer mes propres samples ou sons. J’essaye de ne pas utiliser des kits prédéterminés. J’ai l’habitude de créer mes propres kicks, tachos, graver mes propres claps avec les paumes de mes mains.
Es una de las preguntas mas difíciles que me suelen hacer. Si bien la mayoría de mis temas a simple escucha se pueden encerrar en el genero del minimal techno, a la hora de producir no me gasto el tiempo en ser precavida y tener que usar por ejemplo, siempre el mismo kit de baterías que suelen usarse en el genero del minimal. Trato de usar ese tiempo creando mis propios samples o sonidos. Trato de no usar kits predeterminados, suelo crear mis propios kicks, tachos, grabar mis propios claps con las palmas de mis manos.

J’aime aussi beaucoup les synthétiseurs des années 70 et 80 que j’entendais dans les musiques discos qu’aimait ma maman. J’utilise beaucoup de synthétiseurs qui donnent cette touche de funk agréable à une basse obscure et dense.
También me gustan mucho lo sintetizadores de los 70 y 80 que escuchaba en las canciones de música disco que le gustan a mi mama. Uso muchos sintetizadores que dan ese toque de funk divertido a un bajo oscuro y denso.

Je suis plutôt maniaque avec les basses. J’aime qu’elles soient puissantes en frappant la poitrine mais aussi douces et de qualité à l’écoute, et que leurs mélodies perdurent dans la densité, en faisant qu’un thème qui est en 124 Bpm paraisse être en 110 Bpm.
J’ai l’habitude d’utiliser des synthétiseurs acides, mieux dit, extrêmement acides, dans tous les thèmes que je compose. Je sens que c’est un détail qui doit apparaitre dans chaque piste, comme une signature.
Soy bastante obsesiva con los bajos, me gusta que sean potentes al golpear el pecho pero también sean suaves y cálidos al oído, y que sus melodías perduren en la densidad, haciendo que un tema que esta en 124 Bpm, parezca en 110 Bpm.
Suelo usar sintetizadores ácidos, mejor dicho, extremadamente ácidos, en todos los temas que compongo. Siento que es un detalle que tengo que dejar en cada track, como una firma.

Sans parler de mes enregistrements. Parfois j’écoute mes audios proprement enregistrés avec des effets et filtres et ils sont très drôles puisqu’en plus d’enregistrer des sons vocaux, je grave des bruits du quotidien de tout type comme des ouvertures de portes, mes animaux domestiques en train de manger, des bruits d’appareils en tout genre et jusqu’au bruit des égouts. Je crois que c’est une façon amusante de créer des ambiances diverses et d’expérimenter un peu tant la production que l’édition.
Ni hablar de mis grabaciones. A veces escucho mis audios grabados limpios de efectos y filtros y son muy graciosos ya que además de grabar vocales, grabo ruidos domésticos de todo tipo como aperturas de puertas, mis mascotas comiendo, golpes de artefactos de todo tipo y hasta el sonido de cloacas, creo que es una manera divertida de crear ambientes diversos y experimentar un poco tanto en la producción como en la edición.

Bien que tout paraisse étrange, je pense que c’est une fusion cohérente pour l’auditeur qui veut écouter quelque chose de profond, d’obscure, de retors et de différent.
Aunque todo parezca raro creo que es una fusión coherente para el oyente que quiere escuchar algo profundo, oscuro, retorcido y diferente.

En majorité, il s’agit de techno minimaliste, mais avec quelques touches de disco.
En su mayoría es minimal techno, pero algunos toques de disco.

Quelles sont tes plus grandes influences ?
¿Cuales son tus más grandes influencias?

Mes plus grandes influences viennent de l’adolescence avec le Rock de mon pays et le Rock international. Des groupes comme « Patricio Rey y sus Redonditos de Ricota » avec Carlos Solari et Eduardo Beilinson comme mentors, des groupes internationaux comme Alice in Chains, Audioslave (avec la voix incroyable de Chris Cornell et la guitare mythique de Tom Morello) et certains autres beaucoup plus populaires et qui sont arrivés à moi en partie par mes parents comme Pink Floyd, les Rolling Stones, Alan Parsons Project, entre mille autres, m’ont marquée beaucoup au moment de créer une mélodie.
Mis mas grandes influencias parten desde la adolescencia con el Rock de mi país y el rock internacional. Bandas como « Patricio Rey y sus Redonditos de Ricota » con Carlos Solari y Eduardo Beilinson como mentores, bandas internacionales como Alice in Chains, Audioslave (con la increíble voz de Chris Cornell y la guitarra mística de Tom Morello) y algunos mucho más populares y que han llegado a mi por parte de mis padres como Pink Floyd, Rolling Stones, Alan Parsons Project, entre miles mas, han marcado mucho en mi a la hora de crear una melodía.

Des artistes comme Gustavo Cerati, dans son côté plus amical avec les synthétiseurs, sont aussi selon moi ce qu’il y a eu de mieux dans mon pays, et Gustavo Cerati a sans nul doute était quelqu’un de très important pour moi.
También artistas como Gustavo Cerati, en su lado mas amigable con los sintetizadores, me parece de lo mejor que hubo en mi país y sin duda el ha sido alguien muy importante para mi.

A l’international, en plus de Kraftwerk, je crois que Moebius and Plank est le second groupe de producteurs qui dans les années 70 ont prédit le futur de la musique, et ils ne se sont pas trompés.
Internacionalmente, además de Kraftwerk, creo que Moebius and Plank es el segundo grupo de productores que en los años 70 predijeron el futuro de la música y no estaban para nada errados.

Actuellement, j’aime être variée. J’écoute beaucoup de jazz fusion et il y a en particulier un groupe relativement nouveau qui reste dans ma tête chaque fois que je l’écoute : « L.B.T (Live Beat Tapes) », un groupe de musiciens de Tel Aviv qui fusionnent des percussions de Jazz avec des paroles de rap, des basses de blues, scratching et synthétiseurs acides qui font que ça me touche au plus profond de mon âme. J’adorerais connaître Tel Aviv car c’est un endroit plein de musiciens énormes mais aussi de producteurs de musiques électroniques comme par exemple, un de mes préférés, le duo Red Axes.
En la actualidad me gusta ser variada, escucho mucho jazz fusión y principalmente hay una banda relativamente nueva que me parte el cráneo cada vez que la escucho « L.B.T (Live Beat Tapes) », un grupo de músicos de Tel Aviv, que fusionan percusión de Jazz con letras de rap, bajos de blues, scratching y sintetizadores ácidos que hacen que me llene el alma. Me encantaría conocer Tel Aviv ya que esta lleno de enormes músicos y también productores de música electrónica como por ejemplo, uno de mis preferidos, el dúo Red Axes.

Ces dernières années, j’ai reçu beaucoup d’aide professionnelle de celui qui fût mon professeur de mixage et de production, Javier Ferreira, propriétaire du label national Ninefont. Avec son frère Gabriel Ferreira, ils ont réussi selon moi pendant ces années à créer un label marqué par une très belle qualité artistique et musicale.
En los últimos años eh tenido mucha ayuda profesional por parte del que fue mi profesor de mezcla y producción, Javier Ferreira, dueño del sello nacional Ninefont, que junto con su hermano Gabriel Ferreira forjaron durante estos años logrando hoy en día, a mi gusto, un sello cargado de buenisima calidad artística y musical.

Tous ces artistes et leurs styles sont pour moi comme des emprunts que ma tête garde à un certain moment et que je commence à utiliser à l’heure de composer mes thèmes.
Todos estos artistas y sus estilos, para mi son como prestes que mi cabeza guardo en algún momento y que los comienzo a usar a la hora de componer mis temas.

As-tu travaillé avec des artistes ?
¿Has colaborado con artistas?

J’ai travaillé sur des productions avec Mogo, Chaostrail et Roberto Corso. Je suis aussi fière de faire partie des labels Tlaloc Inc, Teqwave y Groove Division, en formant des familles d’artistes avec lesquelles j’ai beaucoup d’affection. En particulier Teqwave, un label national, jeune et frais qui offre une grande variété d’artistes et qui en plus a gagné mon respect pour leur vision de la musique et mon affection pour m’accompagner depuis le début sur ce chemin.
D’autre part, un de mes travaux les plus divertissants a été réalisé avec mon conjoint, avec la personne avec qui je vis et avec qui j’ai la chance de partager le même passion pour la musique, Emmanuel Gorosito. Ensemble, nous avons créé une explosion de sons expérimentaux que peu de gens comprennent. A cette occasion, nous avons créé « Tilt » avec le mastering de Javier Ferreira.

Eh colaborado en producciones con Mogo, Chaostrail y Roberto Corso. También estoy orgullosa de formar parte de los sellos Tlaloc Inc, Teqwave y Groove Division, forjando familias de artistas con los que me eh encariñado mucho. Especialmente Teqwave, un sello nacional, joven y fresco que ofrece una gran variedad de artistas y que además se han ganado mi respeto por la sana perspectiva que tienen sobre la música y también mi cariño por acompañarme desde un principio en este camino.
Además, uno de mis trabajos mas divertidos fue echo con mi pareja, con la persona con la que vivo y tengo la suerte de compartir el mismo sentimiento hacia la música, Emmanuel Gorosito, que juntos creamos una explosion de sonidos experimentados que pocos entienden. En esta ocasión creamos el track « Tilt » con el mastering de Javier Ferreira.

Quel est ton travail préféré ?
¿Cual es tu trabajo favorito?

Il y en a plusieurs. Mon premier travail CapitalismUp en est un. C’est un EP de deux pistes, « Plusvalia » et « Post Fordism ». C’était un travail qui reniait totalement le capitalisme dans lequel le monde est soumis. Là, avec ma faible expérience de productrice, je voulais montrer un style particulier, un style dans lequel je continue aujourd’hui à évoluer fermement. Je l’appelle musique « retors ».
Son varios, mi primer trabajo CapitalismUP es uno de ellos. Es un EP de dos tracks, « Plusvalia » y « Post Fordism ». Fue un trabajo que reniega totalmente del capitalismo en el que el mundo esta sometido. Allí, ante mi poca experiencia como productora, quise mostrar un estilo particular, un estilo en el que hoy sigo involucrada firmemente. Yo la llamo música « retorcida ».

Mais le plus significatif était sans doute « Voodo EP » lancé en Teqwave Records, composé de trois pistes très minimalistes complétées par un peu de dance indienne sur la piste « Stay Up », en retournant ensuite à la densité, comme si c’était une épaisse fumée, dans « Asid Marigwana » et en terminant avec « Low Horn », dont le nom dit déjà tout.
Pero sin duda el mas significativo fue « Voodo EP » lanzado en Teqwave Records, compuesto por tres pistas muy minimalistas complementadas con un poco de indie dance en el track « Stay Up » y luego volviendo a la densidad, como si fuera un humo espeso, en « Asid Marigwana » y terminando en « Low Horn », que ya su nombre lo dice todo.

As-tu quelques mots à ajouter avant de laisser les gens ?
¿Tienes unas ultimas palabras para dejarle a la gente?

Si je peux dire quelque chose, c’est qu’ils suivent leurs instincts. S’ils peuvent laisser quelque chose aux autres à travers l’art et la musique, qu’ils le fassent. Peu importe que ce soit bizarre, il y a toujours quelqu’un qui sera enchanté par ce que tu fais. Ca c’est ce qu’il y a vraiment de plus gratifiant.
Zone contenant les pièces jointes
Si puedo decir algo, es que sigan sus instintos, si pueden dejar algo en los demás a través del arte y la música, háganlo. No importa que tan raro sea, siempre hay alguien que quedara encantado con lo que haces. Eso es lo realmente gratificante.

Merci Mélanie pour ces mots et ta techno que l’on adore.

Ecoutez Mélanie Massa sur Soundcloud

Suivez Mélanie Massa sur FB

[Vous aimerez aussi lire ces Pépites]


  Marite : l'interview

punk mbedzi  Punk Mbedzi : l'interview

  Othon : l'interview


[Stay Tuned]

[Rejoins la communauté]
[Podcasts]






[Une Pépite de boutique]
[Nouvelle collection]
160x600 collection
[Commande tes pépites sonores en ligne]

plastikman_ex
Enter.Ibiza 2014
Mano_Le_tough_Changing_days
ida_engberg_silhouette_of_a_ghost
Masse_Ostgut-Ton_Remixes