chronic tronique black strobe

Parce que Black Strobe



Black Strobe est créé en 1997 par deux artistes et djs français : Arnaud Rebotini et Ivan Smagghe.
Le groupe évolue dans un genre musical mêlant EBM (Electronic Body Music), New-Wave et Electro Clash (style musical s’apparentant à Fischerpooner et Peaches.)

 
10 ans de collaboration, c’est un album Burn Your Own Church sorti sur Play Loud Recording, et c’est aussi une quantité impressionnante de reprises, de remix et de EP.
2007 marque l’annonce d’un split. Ivan Smagghe quitte l’aventure et entreprend divers projets…
Arnaud Rebotini prend les manettes et cultive l’esprit Black Strobe.

Black Strobe, c’est une rencontre entre deux passionnés qui se lancent corps et âmes dans l’aventure en composant et produisant une musique neuve comme ressuscitée des années ’90.
Pionniers en la matière, les compères proposent des sonorités originales, faisant cohabiter le genre new-wave et expérimentant l’acid music.

Une alchimie d’influences post-rock et post-punk parsèment leurs productions, donnant naissance à des singles comme Paris Acid City en 1997, qui fut l’un des titres majeurs, édité sur le plus très jeune label Source records. Suivirent Me and Madonna chez Output recording en 2002, puis en 2006 une surprenante track : Last Dub on Earth sur Crosstown Rebels.

black strobe est fondé par arnaud rebotini et ivan smagghe



De Royksopp à Chris Clark, Thief Schwartz, Rammstein en 2006, l’excellent Italian Firelies (Kitsuné) et Chercher le Garçon de Taxi girl en 2010, les remix sont innombrables.
Par delà, A. Rebotini reprend le nom du groupe pour créer son label en 2005, et commence à éditer ses propres productions sur Black Strobe records.

En 2008, I’m a Man de Bo Diddley remix phare du groupe alimentera le trailer du film de Guy Ritchie : RocknRolla. Une aubaine pour les artistes qui ne cessent de produire et offrir des contenus de qualité.
Cette même année, Back from Beyond fait bonne impression avec un Arnaud Rebotini plus que jamais Rock and Roll.
Puis l’épopée ralentit…


 

Et c’est en 2012 que resurgit Black Strobe !

 
Une nouvelle peau? Certainement… Et toujours dans l’esprit du début.

Tout ce que nous constatons, c’est que le nouveau groupe de Arnaud Rebotini et ses musiciens (Bastien Burger, Ben Beau Beaulieu et Siskids) ont de très bon retours.
Monsieur Rebotini, offre une voix suave et bien posée ajoutée à une batterie et un clavier pour un Boogie in Zero Gravity [EP sorti en Juillet 2012].

A suivre…





Site officiel de Black Strobe records

Ces articles vont vous intéresser