You are currently viewing Kaap fait ses débuts sur Heist Recordings avec un EP de cinq titres, <em>Sereen</em>, incluant un remix de K-Lone

Kaap fait ses débuts sur Heist Recordings avec un EP de cinq titres, Sereen, incluant un remix de K-Lone

Kaap fait ses débuts sur Heist Recordings, soutenu par K-Lone pour les remixes
L’EP de cinq titres ‘Sereen‘ sortira sur le label de Dam Swindle au début de l’été.



Kaap a un amour profond pour les sonorités old-school et matérielles de la Techno de Detroit et de la House de Chicago du début des années 90, mais avec sa propre touche contemporaine qui l’a amené sur des labels estimés tels que ÆX, Intercept, et son collectif amstellodamois De Lichting. Le prochain album du producteur néerlandais sur le label Heist de Dam Swindle se lit comme une autre lettre d’amour aux sons d’une époque révolue, avec sa touche avant-gardiste sur quatre morceaux House vintage, avec un remix soyeux du cofondateur de Wisdom Teeth, K-Lone.

 
L’ouverture avec le morceau « Poor Man’s Paradise » donne le coup d’envoi de l’EP et montre instantanément la capacité de Kaap à marier des sons de machines robustes avec des synthés musicaux. Il s’agit d’un joyau de Deep House vintage et sans effort, animé par des accords de néon classiques, des leads de synthétiseurs nerveux et des voix envoûtantes, avant que le titre principal « Sereen » ne plonge dans le territoire techno de la vieille école, offrant une odyssée de sept minutes à travers des textures acides trippantes et un énorme breakdown rempli d’euphorie. « Can’t Believe » est un véritable clin d’œil à la profondeur, utilisant une grosse caisse qui fait trembler les murs, des nappes de synthétiseurs retardées et des voix hachées pour créer une affaire bouclée parfaite pour toutes les heures de la nuit.
 
Sur la face numérique, le magicien de studio K-Lone apparaît pour la première fois sur Heist, et s’attaque à un remix de « Poor Man’s Paradise », qu’il transforme en un groove velouté où des pads rêveurs et des lignes de néon tournoient vers le ciel à côté de taches de couleur complexes et d’une voix bien travaillée. Enfin, ‘Body Dripping Sweat’ clôt les débats avec des voix déchaînées, des sons acides et des tambours qui roulent.


À propos de Kaap :

 

© Kaap

 
Kaap est un producteur de musique électronique (dance) inspirée des années 90 basé à Amsterdam.


Commander/streamer l’EP Seree de Kaap via Heist Recordings

 

 
Tracklist de l’EP Sereen:

01. Kaap – « Poor Man’s Paradise »
02. Kaap – « Sereen »
03. Kaap – « Can’t Believe »
04. Kaap – « Poor Man’s Paradise » (K-Lone Remix)
05. Kaap – « Body Dripping Sweat »
 
Site officiel de Kaap
Suivre Kaap sur Facebook
Suivre Kaap sur Instagram
Discographie de Kaap sur Bandcamp
Discographie de Kaap sur Discogs
Écouter Kaap sur SoundCloud
Kaap sur Resident Advisor