Le producteur Parisien Fantasme sort son premier EP intitulé « Minuit »

Le producteur Parisien Fantasme sort son premier EP intitulé « Minuit »



Jean-Léo Bost aka FANTASME est un jeune musicien parisien de 23 ans. Officiant auparavant sous d’autres alias, il décide aujourd’hui de se réinventer pour développer une nouvelle idendité musicale. Caché derrière ses guitares et ses synthétiseurs, FANTASME propose une musique électronique aux influences multiples, oscillant constamment sur la fine ligne qui sépare le bonheur de la mélancolie.

Minuit est le premier EP de FANTASME. Ici, des sonorités festives et chaleureuses tout droit sorties des années 70 et 80 se mélangent avec des mélodies tendres et intimes, créant la bande-son d’une soirée entre joie et tristesse à laquelle nous vous invitons, morceau par morceau.

Le premier titre « Homeoming Queen » est la porte d’entrée dans cette fête hors du temps, où tout le monde semble heureux. Guitares sautillantes, basse énergique qui se répand dans toute notre poitrine… La danse et la liberté sont ici les maîtres mots. On s’enfonce au cœur d’un club moite et bondé, balayé par des spots multicolores, excité par la douce perspective d’une nuit pleine de surprises, de rencontres et d’inconnu.
Le morceau est accompagné d’un clip réalisé par Yuji Dameron.



Le deuxième titre « Love At First Sight », c’est la rencontre dans un coin de dancefloor avec d’intrigants étrangers. C’est la naissance d’un désir nouveau, l’euphorie des corps en symbiose. C’est le regard d’une fille aux cheveux dorés qui danse à quelques mètres, le sourire d’un homme timide que l’on effleure du bras.
C’est une vague de bonheur qui nous emplit tout entier à l’idée qu’ici, enveloppés par la nuit, nous sommes à l’abri.

Avec « Drinks », l’alcool s’empare de nos membres et nous trouble les sens. On se sent plus libre que jamais, prêt à enfin faire tout ce qui nous a toujours paru impossible. C’est une forme d’extase, portée par une boucle puissante et dansante. Mais à mesure que les verres s’enchainent, l’euphorie se transforme en errance, tout devient plus bancal et incertain. On finit par ne plus comprendre les conversations, divaguer doucement d’un pas maladroit à travers des silhouettes sombres, sans plus vraiment savoir ce que l’on fait là.

Le quatrième morceau « Tear », ce sont les notes qui accompagnent l’apparition des regrets. La tête enfumée, la vision trouble, la fatigue nous prend comme un étau. Notre esprit s’égare et soudain nos amis ont disparu dans la foule compacte. Un sentiment de solitude glaçant nous frappe en plein visage. Pourquoi faire la fête ainsi toutes les nuits, si ce n’est pour fuir les peurs du jour ? On se revoit enfant, la tête pleine de rêves brillants, et l’on ne comprend pas pourquoi tout ne s’est pas passé comme prévu.



L’EP se termine avec « Minuit » est une douce ballade hypnotique qui enveloppe le retour soli taire chez soi. Loin des cris de joie, de la sueur, de la danse… Le morceau est une boucle, illustrant cette impression maussade que notre vie ne fait que tourner en rond.
Pas à pas, on s’enfonce au cœur de la nuit chaude, arpentant des rues vides et silencieuses dans lesquelles on se remémore ce que l’on aurait aimé être.
Et puis, sur quelques notes finales emplies d’espoir nait l’idée que l’on peut encore peut-être le devenir.
 
 

Ecouter Minuit, premier EP de Fantasme

 
 

 
Tracklist de l’EP Fantasme :

01. Fantasme – Homeoming Queen (Original Mix)
02. Fantasme – Love At First Sight (Original Mix)
03. Fantasme – Drinks (Original Mix)
04. Fantasme – Tear (Original Mix)
05. Fantasme – Minuit (Original Mix)
 
 
Suivre Fantasme sur Instagram
Ecouter Fantasme sur SoundCloud