You are currently viewing Monolink dévoile ‘The Prey’, le troisième single de son prochain album à paraître le 19 Février 2021 via Embassy One

Monolink dévoile ‘The Prey’, le troisième single de son prochain album à paraître le 19 Février 2021 via Embassy One



Surfant sur une remarquable vague de succès après la sortie des titres « Sinner » et « Otherside », Monolink ne s’arrête pas là et annonce aujourd’hui la sortie de son deuxième album avec le single « The Prey », prévu via Embassy One, Ultra Records et Sweat It Out. « The Prey » est le troisième single extrait du prochain album studio du producteur, auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste allemand.

L’interruption forcée des tournées internationales ayant jeté une ombre sur l’année 2020, Monolink a canalisé sa créativité dans le studio en consacrant son énergie à ce qu’il affectionne le plus : composer. Transportant les auditeurs dans les rouages de ses explorations musicales, les harmonies de Monolink sont tempérées par des beats downtempo et des synthétiseurs analogiques, combinées au jeu de guitare et son timbre de voix uniques, sans équivoque et formant la colonne vertébrale du récit.
 

À propos de Monolink

 

Monolink The Prey producteur Berlin
© Ivanna Capture You

 
Sorti en 2018, le premier album de Monolink, Amniotic, a à ce jour plus de 100 millions de streams. Le projet a été largement soutenu par les remixes des pointures house et techno tels que Patrice Bäumel, Tale Of Us, Rodriguez Jr, Ben Bohmer, Artbat, Adam Beyer et Nicole Moudaber. Ces remixes ont tous été classés dans le Top 10 de Beatport, le remix de « Return to Oz » d’Artbat combine aujourd’hui plus de 23 millions de streams sur Spotify.



Monolink a offert des performances captivantes dans des lieux et des festivals les plus réputés tels que Burning Man, Lightning in a Bottle, III Points, Tomorrowland, Osheaga, Melt, Montreux Jazz. Il a été confirmé pour Coachella 2021. Sa première tournée en tête d’affiche à travers l’Allemagne et la Suisse en 2018 a été si populaire que quatre dates supplémentaires ont été ajoutées pour répondre à la demande, puisqu’il a ensuite donné trois concerts à guichets fermés dans la salle Säälchen de Berlin, vendant plus de 6 000 billets en huit semaines seulement.

Ancré dans un univers musical axé sur la guitare, Monolink – de son vrai nom Steffen Linck, a réussi à rester l’un des producteurs de techno mélodique les plus dynamiques de la scène internationale, franchissant avec goût la barrière du producteur électronique et de l’auteur-compositeur-interprète live et incorporant le rythme et le groove de la musique électronique dans ses compositions acoustiques.
 

‘The Prey’ de Monolink sort le 19 février via Embassy One Records

 

 
Site officiel de Monolink
Suivre Monolink sur Facebook
Suivre Monolink sur Twitter
Suivre Monolink sur Instagram
Ecouter Monolink sur SoundCloud
Regarder Monolink sur YouTube
Monolink sur Resident Advisor