Le retour du vétéran de la Techno Aubrey Fry continue avec son premier EP, « Dystopia » sorti chez Bedrocks Records

Le retour du vétéran de la Techno Aubrey Fry continue avec son premier EP, « Dystopia » sorti chez Bedrocks Records



Après 15 ans, le légendaire DJ de Brighton Aubrey Fry fait un retour remarqué. Après avoir participé à l’album « Quattro II » de John Digweed en mars dernier, Fry revient chez Bedrock Records pour son premier EP. Rappelant le son des clubs techno underground du début des années 2000, l’EP ‘Dystopia’ d’Aubrey Fry est disponible dès maintenant sur toutes les plateformes de streaming via Bedrock Records.

Il y a 25 ans, le jeune Aubrey Fry recevait pour la première fois un CD de John Digweed, qui lui a inspiré un amour profond pour la musique électronique. Aujourd’hui, Aubrey Fry vit son rêve avec son premier EP, « Dystopia », sorti sur le label Bedrock Records de Digweed. En restant fidèle aux sons qui ont d’abord enflammé sa passion, « Dystopia » offre de nouveaux points de vue sur la techno tout en restant totalement fidèle au son rave underground. L’EP commence par le titre, un morceau lent et brûlant, aux accents sinistres. Ensuite, « Nature » accélère un peu le rythme tout en égayant légèrement l’ambiance. Aucun EP prêt pour la rave n’est complet sans une ouverture acide, et Fry s’exécute avec son brûleur d’heure de pointe « Topaz ». Pour compléter la collection, Fry termine avec le sinistre « Tyrant », une production implacablement sinistre qui crée et maintient une atmosphère oppressante. De haut en bas, l’expérience de Fry et son dévouement à son art sont apparents, ce qui en fait un disque à écouter absolument pour les vrais tech-heads et les amoureux de l’underground.
 
Aubrey Fry parle de son dernier EP :
 
 

« Cet EP et ma collaboration avec John sont l’une des plus grandes fiertés de ma vie ! John Digweed et son label Bedrock ont longtemps été mon institution préférée dans le domaine de la musique de danse et une source d’inspiration totale pour moi. J’ai écrit mon EP Dystopia alors que j’étais en pleine pandémie dans les Black Mountains, au Pays de Galles. J’avais regardé un tas de films et de programmes télévisés dystopiques et j’avais l’impression de vivre dans un film lorsque les scènes dystopiques du monde entier étaient diffusées chaque jour au journal télévisé de 6 heures. Même le silence de la campagne galloise était exacerbé, c’était dérangeant et faire de la musique était le seul exutoire significatif que j’avais pour rester sain d’esprit. J’espère entendre ma musique jouée dans certains clubs à l’avenir, elles ont toutes été écrites en utilisant mon système de sonorisation Funktion One comme moniteur, elles devraient donc sonner de manière optimale dans une scène de vie nocturne. »

 
 

À propos d’Aubrey Fry :

 

Aubrey Fry
© Aubrey Fry Music

 
l n’est pas rare que des artistes fassent une pause dans la musique de danse et fassent un retour par la suite, mais peu d’entre eux font une pause de 15 ans dans le désert gallois puis signent les 5 premières productions qu’ils ont réalisées sur un label prestigieux. C’est ce qu’a fait Aubrey Fry, en suivant la plus violente des pandémies de production, pendant laquelle toutes les autres activités ont dû être mises en veilleuse.
 
Il a d’abord été inclus dans la suite de la gargantuesque compilation Bedrock mix 2021 de John Digweed, ‘Quattro II’, avec le titre ‘Hard’ figurant aux côtés de contributions de sommités telles que Robbert Babicz, Josh Wink, Darren Emmerson, Buschwacka !, Miles Atmospheric et Quivver.
 
Lorsqu’il s’est installé à Brighton, il s’est vraiment fait les dents en tant que DJ, avec des passages réguliers dans des clubs comme les Ocean Rooms, Escape et Funky Buddha Lounge. Il est rapidement devenu résident de la soirée hédoniste et multigenre Stompaphunk, jouant aux côtés d’autres Brightoniens de l’époque comme Serge Santiago, Radio Slave et David Parr, ainsi que d’invités de poids comme Derrick Carter, Craig Richards et James Holden.
 
À l’image de son héritage de DJ, les productions d’Aubrey reflètent ses goûts musicaux éclectiques, avec des incursions dans tous les domaines de l’électronique, tout en gardant toujours un pied dans la rave.




Commander Dystopia, nouvel EP de Aubrey Fry disponible sur Bedrocks Records

 

 
Tracklist de l’EP Dystopia :

01. Aubrey Fry – Dystopia (Original Mix)
02. Aubrey Fry – Nature (Original Mix)
03. Aubrey Fry – Topaz (Original Mix)
04. Aubrey Fry – Tyrant (Original Mix)
 
Site officiel de Berocks Records
Ecouter Bedrocks Records sur SoundCloud
Suivre Bedrocks Records sur Instagram
Suivre Bedrocks Records sur Facebook
Suivre Bedrocks Records sur Twitter